Panier

-10% MAINTENANT AVEC LE CODE ROTIN10

meuble de jardin en rotin

Comment repeindre une commode en rotin ?

Quelques couches de peinture vous permettront de relooker facilement tous types de commodes en rotin un peu défraîchie, ou de donner plus de caractère à un meuble naturel comme une chaise ou un fauteuil. Pour que votre ancien meuble en rotin s’harmonise avec la décoration de la pièce, n’hésitez pas vous lancer dans un atelier peinture. Ce projet nécessite seulement quelques produits basiques.

Repeindre une commode en rotin permet de donner un coup de jeune à une pièce passée de mode, tâchée ou au coloris un peu usé.

C’est un travail assez rapide, qui peut par exemple être réalisé sur un week-end, et qui demande peu de matériel.

Suivez simplement ces quelques étapes essentielles pour que votre projet DIY vous donne les meilleurs résultats.
Mais avant de vous attaquer à la peinture de votre meuble en rotin, choisissez d’abord le type d’emplacement idéal de votre chantier qu’il soit à l’intérieur ou extérieur.

Il est beaucoup plus simple de peindre en extérieur afin de profiter d’une ventilation naturelle et de meilleures conditions de séchage. Évitez toutefois d’exposer la peinture fraiche au plein soleil. Si vous possédez un jardin, optez donc pour un coin de pelouse, ce qui vous évitera également de trop salir la maison.

La peinture d’un meuble en rotin se déroule en plusieurs étapes. Attention, même s’il est tentant de passer le plus vite possible à la peinture pour admirer le résultat, les étapes de préparation ne doivent surtout pas être négligées.

Par ailleurs, pour plus de facilité, pensez à enlever les tiroirs pour les nettoyer et les peindre séparément.

Première étape : la préparation du meuble avant peinture

Avant de commencer la peinture, votre commode en rotin va devoir être décapée, nettoyée et préparée.

Commencez par protéger la zone. Les interstices et reliefs du rotin peuvent causer des éclaboussures et coulures sur le sol. Pensez donc à poser votre commode en rotin sur une bâche ou sur un grand carton.

Le nettoyage de la commode

Le nettoyage d’une commode en rotin peut être délicat à cause des nombreuses aspérités du meuble. Le charme du matériau réside dans cette texture originale, mais il n’est pas aussi simple à nettoyer qu’une surface parfaitement lisse. Or, vous devez absolument retirer tous les produits dont la commode a pu être enduite dans le passé. La saleté qui s’est naturellement déposée sur le dessus du meuble et autour des zones de contact comme les poignées doit également être soigneusement éliminée.

Le décapage de la commode

Si votre meuble est vernis ou peint, commencez par le décaper pour ôter cette couche superflue. Pour cette étape, il est conseillé de porter un masque afin de vous protéger des poussières nocives. Munissez-vous de papier à poncer ou d’une ponceuse excentrique pour gratter la couche de vernis. Attention, utilisez uniquement du grain moyen ou fin pour éviter de laisser des rayures disgracieuses sur votre meuble ! Terminez par un ponçage à la main dans les angles et les recoins.

Lorsque le ponçage est terminé, retirez la poussière de vernis qui s’est formée sur le meuble à l’aide d’un aspirateur muni d’une petite brosse. Complétez si besoin par un chiffon mouillé et une brosse, ou un pinceau sec dans les recoins.

Le nettoyage à l’eau

Vous pourrez ensuite lessiver votre commode, par exemple avec un détergent classique ou de la lessive spéciale que vous trouverez en magasin de bricolage, ou avec du produit à vaisselle et de l’eau chaude. Ce nettoyage va dissoudre les anciens produits déposés sur le meuble et les saletés incrustées.
Suivez les indications de dosage sur l’emballage de votre produit, et nettoyez en profondeur à l’aide d’une éponge. Vous pouvez aussi frotter avec une éponge grattante ou une brosse.
N’hésitez pas à mouiller abondamment le meuble et à laisser agir le produit.

Procédez ensuite à un rinçage à grande eau, par exemple au jet d’eau. Vous pouvez renouveler l’opération si vous pensez que c’est nécessaire.

Laissez ensuite sécher le meuble durant plusieurs heures, afin de pouvoir travailler sur un matériau parfaitement sec.

L’appplication d’une sous-couche

Ensuite, quand la surface est bien sèche, passez à la dernière étape de la préparation du meuble : l’application de la sous-couche. Cette étape est primordiale et influe sur la pérennité de la nouvelle peinture. Cette primaire d’accroche permet en effet à la peinture de bien adhérer sur le rotin. Vous trouverez des produits adaptés au rotin en magasin de bricolage comme ceux pour le bois.

Si vous souhaitez peindre partiellement la commode, ou utiliser deux couleurs différentes, collez du scotch de masquage pour les zones concernées.

Appliquez le produit sur toute la surface de votre commode, avec un rouleau ou un pinceau large. Utilisez un pinceau fin pour atteindre les recoins.

Suivez le mode d’emploi sur le flacon pour connaitre le temps de séchage avant peinture.

La peinture du meuble en rotin

Avec l’application d’une primaire d’accroche, votre meuble est désormais prêt à être recouvert d’une peinture acrylique de votre choix. Pour ce produit très répandu, vous trouverez une grande variété de teintes en magasin de bricolage ou de loisirs créatifs.
Cette étape étant décisive pour le rendu final, n’hésitez pas à vous tourner vers une peinture de qualité professionnelle. Vous obtiendrez un meilleur résultat, parfois avec une quantité moindre de produit.

Si vous hésitez entre plusieurs finitions, sachez que la finition mate est plus salissante que la version satinée. Vous risquez donc de voir plus de traces à l’usage, par exemple des marques de doigts autour au niveau des tiroirs.

Peindre une commode en rotin

rotin en couleurs

Vous pouvez appliquer la peinture au pinceau classique, à la bombe ou même au pistolet si vous possédez ce genre de matériel.

Commencez par bien mélanger la peinture. Souvent négligée, cette étape indispensable vous permet d’obtenir un produit homogène de qualité optimale. Utilisez un bâton pour mélanger la peinture à jusqu’au fond du pot, ou un mélangeur à fixer sur une perceuse si vous en possédez un. Pour une peinture en aérosol, secouez le flacon pendant plusieurs minutes avant la première utilisation.

Utilisez un pinceau large pour le sommet et les façades de la commode, et des pinceaux fins pour les recoins et les reliefs du rotin.

Pour la peinture aérosol, procédez par petites pulvérisations, à environ 20 ou 30 cm du meuble (reportez vous aux indications sur votre flacon de peinture)

Un pot classique sera généralement suffisant pour une commode. Mais pour la peinture en bombe, n’hésitez pas à en acheter plusieurs. Étant plus volatile, celle-ci a en effet tendance à se répandre tout autour de la zone.

Les dernières étapes : séchage et vernis

Après séchage, appliquez une seconde couche de peinture pour un résultat sans traces et bien homogène.

Respectez le temps de séchage final, mais n’hésitez pas à attendre davantage de temps avant de déplacer le meuble et de remettre son contenu en place. Durant les premiers jours, évitez également de poser des objets lourds sur le dessus de la commode, comme un miroir. Après plusieurs jours de séchage, la peinture aura atteint sa dureté maximale et vous pourrez y disposer vos affaires.
Pour un meuble très sollicité, vous avez la possibilité d’ajouter une couche de vernis qui rendra l’ensemble encore plus résistant et facilitera le nettoyage. Utilisez par exemple un vernis en bombe, très pratique et au résultat plus homogène.

Après toutes ces étapes, votre commode est prête pour une nouvelle vie ! Vous n’aurez plus qu’à passer un chiffon sec de temps à autre pour enlever la poussière, et à nettoyer les contours des tiroirs qui peuvent se salir avec un détergent doux. Pour un aller plus loin, n’hésitez pas à accessoiriser votre meuble. Si votre commode possède des poignées, vous pouvez même en profiter pour les remplacer.

Avez-vous déjà tenté de repeindre une commode en rotin ? Faites-nous part de vos projets et de votre avis dans les commentaires.